Pourquoi Roj Baş Varto ?

L‘apparition des nouvelles techniques d’informations et de communications (NTIC) et l’avènement de l’Internet ont favorisé la circulation et la transmission rapide des connaissances et des informations dans le monde. Aujourd’hui, en effet, les progrès technologiques et l’espace virtuel que constitue Internet permettent la diffusion sans limite et sans frontières des informations, nous assurant ainsi une connexion et une ouverture permanente sur le monde.

Longtemps restés en retrait, les Kurdes n’ont pas réellement tiré profit de ces progrès technologiques considérables dont ils doivent pourtant se prévaloir aujourd’hui eu égard à leur histoire et aux avantages que ces progrès techniques leur apporteraient. Les Kurdes et en particulier les Vartolus* doivent effectivement recourir à ces nouvelles techniques d’informations et de communications. Il leur faut rattraper le retard accumulé dans ce domaine et travailler davantage que les autres, peuples et/ou individus.

L’espace virtuel supprime toutes les différences – liées à l’âge, l’origine ou la richesse – et permet de mener des projets à l’égard de l’ensemble de la population sans distinction aucune parmi ses membres. Nous devons donc employer ces technologies de pointe au service du peuple sans jamais nous écarter de notre objectif, Internet devant nous servir simplement d’outil.

Notre objectif: mobiliser les Vartolus et plus généralement les Kurdistanî, assurer leur union et leur intégration dans le monde. Car enfin, certes, nous sommes de Varto et du Kurdistan mais nous faisons partie de ce monde auquel nous devons prendre part de manière active. Il nous faut nous implanter dans ce monde, entrer en relation avec lui et agir. Tel est l’objectif que nous visons par la création du site ROJ BAŞ VARTO.

Au regard de sa superficie et sa population, Varto est une petite ville. Mais son histoire, sa culture, sa société, ses multiples religions et sa production intellectuelle ont fait et font encore sa grandeur. Varto est une ville de valeur qui a su protéger et préserver une composante essentielle de la culture: la langue. Elle fait preuve d’une hétérogénéité culturelle, ayant connu des populations arménienne, alévie et sunnite qui ont su vivre ensemble sur son territoire.

L’Histoire de Varto témoigne aussi de son courage. Ses héros sont nombreux. Citons Cibranli Halit* et tous ces jeunes gens qui ont pris le chemin des montagnes depuis ces 30 dernières années pour défendre l’identité kurde au sein du mouvement national. Et que dire de la résistance menée par ses habitants, elle fait preuve de leur héroïsme. Beaucoup des enfants de Varto sont tombés martyrs. La ville n’a pas à rougir. Elle porte avec fierté son identité. Elle est cette mosaïque culturelle qui devrait servir de modèle au tout Kurdistan.

A n’en pas douter, Varto est aussi celle qui a le plus souffert de l’idéologie officielle. Ses membres ont été forcés à l’émigration, à l’exil, ont fait l’objet d’une politique d’assimilation et de répression. C’est ainsi que nous, Vartolu, avons été condamnés. Éparpillés aux quatre coins du monde, il nous faut nous retrouver aujourd’hui. Partout, nous sommes en grand nombre. Cette émigration forcée est à l’origine de bien de souffrances, de peines, de solitudes, d’assimilations, de destructions et de biens d’autres tristesses encore. Néanmoins, elle a ses avantages. Je suis de ceux qui en sont convaincus. Les gens de Varto ont cette force et cette capacité nécessaire au changement. De ces désavantages, ils peuvent en tirer quelques avantages. Que personne ne vienne à douter de leurs compétences.

Le niveau intellectuel des Vartolus, leur ouverture d’esprit, leurs idéaux et leur maturité sont des qualités reconnues aux gens de Varto. Aussi, doivent-ils disposer des outils technologiques mis à disposition pour déployer leurs qualités. Aussi, doivent-ils utiliser et profiter à bon escient du savoir-faire d’une nouvelle génération. La communauté originaire de Varto connait effectivement une population jeune, dynamique qui, parmi la diaspora notamment, est bien intégrée au monde. L’ancienne génération dont nous faisons partie doit employer ces savoirs-faire et ces connaissances. Je n’ai aucun doute quant aux fruits que nous pourrions en tirer. Dans ces circonstances, nous pouvons œuvrer pour la paix … dans notre pays et dans le monde.

Pour les raisons évoquées plus haut, il y a, éparpillées dans le monde, des communautés kurdes originaires de Varto. Berlin, Dortmund,Hagen,Paris, Marseille, Bordeaux et bien d’autres villes et métropoles connaissent nombre de Vartolus et de Kurdistanî. Ces agglomérations seront les villes de naissance des futures générations. Tout l’enjeu est de créer, par le biais de ces nouvelles techniques d’informations et de communication, un lien entre le territoire d’origine et le territoire d’accueil. Car il est une évidence … dans les années à venir, les nouvelles générations vont assurer le lien entre des métropoles comme Paris et Berlin et notre ville de Varto.

Dans les villes précédemment citées, la population originaire de Varto est dense. C’est une réalité que l’on ne peut nier car elle est source de richesse pour l’histoire et la culture de Varto. Elle manifeste un certain foisonnement intellectuel. Partant de là, les Vartolus ne sauraient être délaissés. C’est pourquoi nous agissons….

Nous vivons dans ces métropoles étrangères qui absorbent les gens, les détruisent, anéantissent les familles, sapent nos valeurs, nous condamnent à la solitude. Nous devons dès lors réagir, nous retrouver, retrouver le souvenir de notre pays, nous rappeler aux gens, au peuple … Par la création de ce site, nous entendons et espérons créer ce lien. Mais pas seulement … nous voulons également assurer l’intégration des Vartolus dans leur pays d’accueil, assurer leur participation active dans le monde. Prenant conscience de la situation et de tout le potentiel des Vartolus, nous décidons d’agir en créant ce site et en le mettant à disposition de notre peuple.

Bien entendu, nous ne pouvons passer sous silence nos qualités et défauts. Et pour mener à bien nos projets, nous devons utiliser tout les moyens mis à disposition.

Pour finir, j’espère que tous les Vartolus pourront, à travers ROJ BAŞ VARTO, se retrouver pour un temps connectés par leur âme, leur cœur et leur esprit à notre chère ville de Varto.

PARİS, 23/11/2010

Hüsamettin ASLAN

PARİS, 23/11/2010


* Vartolu (en turc); se dit des gens originaires de la ville de Varto.

* Miralay Cibranli Halit Bey (en turc) ou Xalit Begê Cibirî (en kurde),  né en 1882 à Varto (Gimgim) et mort le 14 avril 1924 à Bitlis. Officier travaillant pour l’Empire Ottoman puis pour la République de Turquie, il sera le président de l’association kurde Azadî.

Traduit par Hedar Ronî,

Connexion | rojbasvarto